SAINTE OU PÉCHERESSE???

Publié le par Trafficante de poésies


ange-ou-papillon.jpg



J
e me pose la question???

Puis-je parler de sexe et de spiritualité avec la même passion? Est-ce que l'amour sous toutes ses formes même charnelles peuvent avoir autant d'importance dans ma vie que mon éveil spirituel?

Prise entres les tabous qui forgent notre société et probablement inventés par l'homme depuis la nuit des temps et ma soif de vouloir apporter quelques choses de saint et de positif après mon passage sur cette terre...

Finalement en y réfléchissant bien je réalise que l'un s'est renforcit de par l'autre. Ayant vécu la moitié de ma vie parmis les marginaux et les oiseaux de nuit à jaser et à m'interroger sur la vrai nature de chacun. Pénétrant leurs jardins secrets sans jugement avec l'intérêt profond à comprendre leurs souffrances. Je dois avoir un don particulier et mon amour inconditionnel dois transpercer de mon être car j'attire la confidence.

Je me pose aussi la question??? 

À savoir peut-on rendre l'amour et l'affection que nous n'avons jamais reçu?? Et si nous en avons reçu sans tabou ni pudeur est-ce que cela facilite l'abandon dans l'intimité...Je ne parle pas de donner mon corps à qui mieux mieux mais ce besoin de donner et de recevoir des caresses....sans même que cela se termine en relation sexuelle.??

Serait-il possible que si on a reçu beaucoup d'affection depuis la naissance qu'il s'en crée une dépendance???

Alors suis-je dépendante affective mais sélective???

Bien que le sexe, je devrais plutôt parler de sensualité et d'érotisme car cela pourrait m'attirer de faux jugements et invitations perverses. M'ont toujours intéressés...Le fonctionnement de mon corps et celui de l'homme n'ont presque plus de secrets pour moi. J'ai lu sur le sujet, j'ai travaillée dans l'industrie et boutique érotique. J'en parle comme on parle de recette. Mais quand viens le temps d'expérimenter dans des circonstances plus ouvertes  ce qui signifie relations qui impliquent plus de 2 personne, moi et l'homme ou autre forme de sexe ou il n'est nullement question d'amour et de sentiments, je me rétracte. 
Aussitôt que je perçois la chose comme étant du sexe pour du sexe non merci!!!

A partir du moment ou je sens que mon corps et non mon esprit est convoité, que je serais réduit à un simple objet de plaisir j'irais presqu'à dire que l'invitation m'insulte!

J'aurai bientôt 40 ans et parfois je me dis que je devrais peut-être essayer mais les circonstances ne s'y prettent pas et peut-être ne s'y pretteront jamais parfois même je me qualifierais de "sainte ni touche". Je n'ai absoluement rien contre ceux qui poussent l'exploration de leur sexualité qui souvent sont ceux dont les premiers contacts physiques ont été pour la chose....

J'irais même jusqu'à la confidence en vous avouant que je suis un peu voyeuse mais toujours dans un but de curiosité humaniste.

Je suis en amour avec l'amour voilà!!!!

Pourquoi je ressens le besoin de raconter tout ça???    Peut-être pour démystifier ce besoin primal ou pour me justifier quand je ressens le besoin de parler d'amour physique et peut-être qu'au bout du compte tranquillement nous pourrons tous faire la différence entre le besoin d'être aimé et touché et celui de copuler.

Sur ce je vous souhaites des relations satisfaisantes et enrichissantes.

ouvertement moi!!! xxx
.

Publié dans CE QUE JE SUIS...

Commenter cet article

Isabelle 15/08/2007 04:05

Mais quelle question!!!???

Bien sûre! Attrappe moi sur msn...

a bientôt xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

indigowoman 14/08/2007 21:19

ah que youpi ! démistifié le rapport sexuel du fait de ressentir, de recevoir de donner de la tendresse toute simple, mais peut-être ne sommes nous que les seuls nouveaux enfants, qui savent le faire ! ce qui me frustre énormément, surtout si l'on revient au fait qu'il faut que je me détache ! le lâcher-prise, oui certes, je crois que cette année de maladie me l'a permis, mais le détachement d'un coeur que l'on aime, d'une sensation d'avoir retrouvé sa moitié d'âme, bien que je me trompe peut-être encore....

ma chère amie virtuelle, toi qui parle de sexe sans tabou, qui accepte d'écouter sans aucun jugement de ce côté, j'aimerais pouvoir te parler d'une chose qui me tient terriblement à coeur, si tu me permet, si tu accepte.... tiens moi au courant !

gros bisous !XXXXX