LE REPÈRE D`UNE DÉESSE....de EVENS SUPREME

Publié le par Trafficante de poésies

Repère d’une déesse

  sexy-pap.jpg




Cette île Noire habitait la femme de l’imprévu

Aisance où son corps flotte comme la lune dans la nuit

Elle leur disait qu’elle s’appelle Fantasme et beauté

De ses lèvres humides : « Mamoi, je voudrais savoir »


Parmi toutes ces belles choses

Dont se compose son enchantement

Parmi les objets précieux de son île Noire ou rose

Qui composent son enivrant corps charmant

Je ne retiens que la Muse et la Madone


Quel est le plus doux- Ö mon âme! Désormais menacée

J’ai répondu à la peur comme son corps aux crustacés

Puisqu’en elle tout est chaleur et beauté

Rien d’autre en ces lieux ne peut être référé


Lorsqu’elle m’inflige ses lèvres, j’ignore

Si mes désirs envoutés me sentent ou me fuient

Elle resplendit comme l’aurore

Et me console autant que la nuit

Ainsi est née une nuit avec elle sur son île Noire


Pendant qu’elle me réchauffe volontiers de son corps

Un courant exquis me parcourt mortellement, mais tant pis

Désormais toute sa sensualité m’obsède, quel doux sort

Mes entrailles s’exaltent, le bonheur enfin me sourit


Ô sushi de sa divinité mystique

De tous mes plaisirs combinés en un

Son haleine fait dans ma tête une musique

Comme de ma voix j’en fais un parfum

C’était déjà le matin sur l’île du bonheur- Notre île Noire

  

Evens Supreme

 

AHHHH!...SI TOUS LES HOMMES AVAIENT UNE MUSE, ..LEUR TENDRESSE DEVIENDRAIT POÉTIQUE...ET NOUS SERIONS AUX  SUPRÊME PARADIS...
 

  Picture-Video-079.jpg

Publié dans POÊMES

Commenter cet article

stepan dug 22/10/2007 03:46

salut vielle branche
Je suis spectateur du Roi assis sur son trône.
de ton sang laissé sur les champs de bataille
Tu frayes un chemin à travers ce bout de bois, maintenantt
mort depuis un temps.
Guerrier dans l'âme tu te bats avec un bout de papier et un
stylo et les mots malheureusement offrent peu de protections
contre la nature humaine!

tu es couronné de feuilles et de lumieres divines!
On voit très bien le resultat des rayonnements dans le noyau
de ton vecu!

Comme des racines tu te plantes profondément dans nos
pensées.Ridé de la vie, tu partages ces experiences.
Le temps a su te changer comme les saisons. Tu grandis et vas
un jours caresser le ciel.

Admirable, tu es là près de moi sur cette terre q' on appelle
la nôtre et avec le vent, on se salut et avec l'eau on étanche
notre soif de la vie!
Merci de la constance de ta poésie qui garni si bien les
branches de mon arbre de vie.
merci.
Steph

Stéphanie 11/10/2007 06:35

Ceci représente parfaitement un ange démontrant son amour fou, qui peu être parfois douloureux, mais si enrichissant pour lui et son complément. Evens...tu as un tallent incomparable. Tu m'inspire beaucoup, malheureusement pas au niveau de la poésie, mais bien dans ma vie! Il faudrait, je crois, aborder la vie avec la même attention que l’on porte aux heures travaillées sur un poème comme celui-ci : justesse des mots, rimes et beauté !
Une belle continuité à toi…
Steph, xxx

Marilyn 11/10/2007 00:30

Ce poème d'Evens Supreme est fabuleux. Un de mes préférés. Un véritable poème d'amour qu'il fait toujours bon lire. Pour dire ce que ce poème m'inspire, je vais reprendre plusieurs des mots qui le composent, car je ne suis pas poète, mais seulement son admiratrice. Merci Evens de nous convier dans cet endroit autrement inaccessible du repère de la déesse et de nous faire découvrir cette madone, cette femme à la beauté inégalée.

Cette divinité mystique ne fait qu'un avec la nature où elle règne avec aisance, en déesse, sur la lune, la nuit, les crustacés, la musique, le courant, l'aurore, l'amour. Dans ce lieu sacré, cette île Noire, son repère, elle resplendit de tout son corps enivrant parmi les objets précieux de ce lieu envoûtant.

Le poète trouve en elle tout ce qu'il a toujours souhaité : l'imprévu, l'enchantement, la muse, la sensualité, le plaisir, la chaleur, le bonheur... Il pénètre sur l'île Noire avec une certaine crainte inspirée par tant de pouvoir sur lui que détient la déesse de ses fantasmes. Son âme se sent menacée, ses désirs trop puissants le perturbent, il devient obsédé par la sensualité de cette femme. Heureusement, la déesse éprouve la même attirance pour lui et, par ses lèvres humides, elle le console et le réchauffe. C'est ainsi qu'il se laisse emporter par ce doux sort et, en plein océan de l'amour, il passe la plus belle nuit de sa vie. Ses entrailles s'exaltent, le bonheur lui sourit enfin.

Je souhaite longue vie de bonheur et d'amour à cette magnifique femme qui ne fait qu'un avec son environnement et sa nature féminine et à cet homme qui malgré ses craintes a choisi de laisser libre cours au bonheur et à l'amour qu'il ressent envers elle en s'intégrant à son île, à leur île désormais.

Marilyn