L'INGÉNIOSITÉ DES PÉRIPÉTIES...de EVENS SUPRÊME

Publié le par Trafficante de poésies




L’ingéniosité des péripéties.



Se prémunir contre la douleur quoi de mieux!

Mais souffrons demain encore une fois.

Je connais l’obtus des bonheurs trop vite faits,

Même le malheur des victoires dubitatives


Quoi qu’on dise de la grossièreté du mal

Chacun peut en exiger une voix plus sûre

L’épouvantable sacrilège du cœur souffrant;

Sa volonté obnubilante d’envier césar!


Quoique dorés de vertus risibles et futés

Les riches vomissent de la tristesse aussi,

Dans ces cravates hautaines ou s’étouffe

La justice des plus visibles des invisibles


Dans ces assiettes où se déguste le sort,

Des mains brûlées par la tragédie du pouvoir;

Les canons des guerres qu’on croit, détruits!

Les principes de base qu’on disait, sauvés!


Que vous soyez témoin ou non de l’enfer

Des feux d’artifices, de l’agonie de la terre

Anges ou démons sur qui le destin s’endort

Blancs ou Noirs où la vie n’a nulle couleur


Que vous soyez érudit ou juste sage ignorant

Ô vous parfaits humains sous le ciel muet!

Pour qui le désespoir ne mérite aucune pitié

Hélas! Un peu de vous meurt sans trépas.


J’ai de chaque blessure extrait une franchise

Et par ma chair marquée comme un torchon,

Les petits orateurs à la vitalité indéhiscente

En concluent que ma soif n’a point de cris.


Je me déclare digne de ce silence songé…car!

Mes yeux sont pleins de soupirs et d’intrigues

N’est-il pas évident que le ridicule ne tue pas?

Pour partager avec eux l’élixir de ma patience


Il ne me déplairait pas de tendre l’autre joue.

Pour braver le dégoût et combattre l’atonie

Demain aura l’odeur d’une sale histoire

Pour la millième fois, se serait avec plaisir.

                                                                                     

Auteur :Evens Supreme Mai 08 modifié le 21 Mai

© Reproduction interdite sans le consentement de l’auteur

Publié dans POÊMES

Commenter cet article

Anonyme 20/08/2008 05:26

Éviter la douleur pour ne pas souffrir inutilement,
par désordre émotionnel ou erreur de jugement,
tant de fois nous sautons à pieds joints dans de regrettables situations.
Plusieurs subissent les séquelles de ces faux pas.
Un sage a dit : « Il ne faut pas de faux pas ».
Ici, il était question d’attention, vigilance et respect
pour agir avec sagesse et éviter la souffrance inutile.
Il y a aussi un autre sage qui a dit :
« Il ne faut pas de "faut pas" ».
Celui-ci voulait dire que chaque expérience sert
à s’éveiller, à apprendre, à être plus fort.
La souffrance explorant les zones obscures
demandant à être mises en lumière et comprises.
Les erreurs permettant d’apprendre pour ne pas les reproduire.
La souffrance entraînant force et courage.
Je crois même qu’il y a encore un autre sage (ou une tante) qui a dit :
« Si tu fais ce qu’il ne faut pas, alors je te botterai le derrière jusqu’à ce que tu comprennes c‘est quoi un faux pas! ».
Ce sage est très gentil, car avec lui l’apprentissage se fait plus rapidement :)
Ainsi parle la vie à celui qui l’accepte et la comprend.