MON HYMNE POUR LES MAL-AIMES

Publié le par Trafficante de poésies

                                                                   mains-bleues-eff97.jpg
 

Refrain:

 

Voici mon hymne pour les mal-aimés.

C’est à vous que je que je veux m’adresser.

À tous les enfants petits et grands.

Abandonnes par leurs parents.

Cette douleur qui vous vient de l’intérieur,

Qui vous envahit et vous dévore le cœur.

Votre tête l’a peut-être oublié,

Mais une cicatrice sur votre cœur elle a laissée.

Provocant un grand vide et des peurs,

Beaucoup de crises et de déshonneurs,

Des tas de bêtises et de punitions.

Il est temps qu’on vous le dise!

Crest par manque d’amour et d’affection.


A tous ceux qui ne peuvent parler d’amour.

Pour qui il est dur de le rendre en retour.

A reculons refaites votre parcoure,

S.V.P.! Portez attention, ca vaut le détour!


À tous ceux qui ne peuvent parler d’amour.

Car leurs parents faisaient les sourds.

Aux lieux de venir à leurs secours,

Par manque de temps ou d’intérêt tout court!


A tous ceux ne peuvent voir l’amour...

Car inexistant dans leurs alentours.

A ceux qui ont élu domicile sous les ponts et les arrière-cours,

Se demandant se qu’ils ont fait pour?


A tous ceux qui mourraient par amour...

Car sans l’autre ils ont le souffle court.

Qui ce sont accroches à des vautours,

Pour les achever à leurs tours.


A tous ceux qui ne savent pas qu’ils manquent d’amour...

Car l’argent et le luxe ils savourent.

Amis et amants les entourent,

Mais savent-ils qui ils sont sous leurs vrais jours!

 
A tous ceux qui se g
èlent par manque d’amour...

Pour oublier ou ne pas voir le jour,

Aux lieux de se tuer par manque de bravoure.

Mourir lentement, se mettre la tête dans le four.


A tous ceux qui font des enfants sans amour...

Avant d’avoir fait leur propre parcourt

Fouiller en dedans, sans faire de détour.

Pour être de meilleurs parents, faire acte de bravoure.


Ne faites des enfants que par amour...

Et dites leurs a tous les jours.

Vous leur être d’un grand secoure.

Afin qu’ils puissent dévoiler leurs couleurs au grand jour.


Si vos enfants ont eu plein d’amour...

Jamais a la drogue ils ne crieront "Au secoure!"

Pour que leur vie pleinement ils savourent.

Qu’ils sachent que pour eux vous serez la pour toujours!


Car des enfants qui ont manqués d’amour...

Ont un mal incessant cruel et lourd.

Ce qui les attends n’est pas ce après ils courent.

Inconsciemment ils comblent leurs manques de mamours.


Si vos enfants grandissent sans amour...

Ils se sentent incompétents et sans recourt.

S’identifiant à des gangs de fonds de cours.

De faux parents et c’est la qu’ils se gourent.


Si vous êtes un enfant qui n’a pas eu d’amour...

Que vous vous intoxiquez à tous les jours,

C’à prend un geste de bravoure.

Apprendre à s’aimer et tout faire pour.


L’enfant en vous a t’il manqué d’amour.

Était-il joyeux et chantant comme un troubadour?

Ou plutôt dérageant, faisant de mauvais tours?

Pour se faire remarquer, pour un peu d’attention en retour.


Vous parents qui ont manqués d’amour...

Pourtant vous aviez tout fait pour.

Ne demandant qu’un "je t’aime!" en retour. 
De la tendresse et des baisers a chaque jour! 


 

 trafficante de poésie 2007

 

Publié dans COMPOSITIONS

Commenter cet article